Les filles à la piscine

Depuis quelques temps, je vais à la piscine. Bonne résolution oblige, il faut que je me remette au sport. Et quand on n’est pas vraiment sportive, la piscine est souvent le premier pas.

L’avantage quand on est adulte, c’est qu’on n’est plus obligé de porter ces affreux bonnets en plastique qui nous ont tant tiré les cheveux quand on était à l’école. Maintenant, une queue cheval, un chignon et c’est parti.

Je ne sais pas vous, mais dès que j’arrive dans la cabine pour me changer, c’est la course. Limite si mes vêtements ne volent pas dans tous les sens. Hop, je saute dans mon maillot de bain, je mets toutes mes affaires dans le casier (que je referme vite avant que mon sac ne me tombe dessus) et go to the shower !

Généralement, à ce moment là, toute notre motivation retombe. L’eau est chaude, et on sait pertinemment que le bassin sera froid, beaucoup plus froid. Mais on ne peut pas y rester éternellement. On se décide alors à franchir le baquet d’eau froide…

Et on ne perd pas de temps avant d’aller dans l’eau. Elle est froide, comme d’habitude. Mais quelques brasses suffisent à nous réchauffer.

La piscine est un formidable endroit pour observer les gens. Il y a ceux qui sont là pour nager, et les autres. Mais on peut faire des sous-catégories :

ceux qui sont là pour nager : il y a les pro (on les reconnaît grâce à leurs lunettes de compét’), les petites mamies qui viennent pour se relaxer (les seules à avoir des bonnets de bai, souvent à froufrous), et les autres qui veulent juste s’entretenir en faisant un peu de sport.

 les autres : les nanas qui viennent en bande, en se disant « on viendra une fois par semaine« , et qui abandonneront au bout d’une séance, celles qui papotent en disant « il faut que je perde du poids » mais qui passent leur temps à parler plutôt qu’à nager. Oui, les autres sont souvent des nanas. Il y a aussi les couples qui, dans le bassin sportif, sont pas loin de faire autre chose que des brasses. True story.

Les gens oublient souvent les règles de politesse et le code de la route, enfin de la piscine :

– ceux qui nagent ensemble, en ligne. Dans ce cas bon courage pour arriver en sens inverse.

– ceux qui font du dos crawlé, et qui n’en ont rien à foutre de toi parce qu’ils ne te voient pas.

– ceux qui arrivent en crawl, à fond la caisse, et qui te font comprendre qu’il faut que tu dégages.

ceux qui nagent au fond du bassin, et qui te font peur car ils ressemblent à des monstres marins oubliés.

La grande question que tout le monde se pose dans l’eau : qui est le pisseur du bassin ? Il y a toujours quelqu’un qui doit faire pipi, à mon avis. Alors on épie chacun, et le doute s’installe…

Bref, je vais à la piscine.

Publicités

6 réflexions sur “Les filles à la piscine

  1. excellent ton article! je dirais que les pisseurs c’est les vieux et les gosses;)
    Moi je vais nager aussi depuis 1 mois alors j’ai vraiment bien rigolé! c’est clair quand faut rentrer dans l’eau c’est hard!

  2. Ahaha, jamais vu de monstres marins oubliés :-))
    Je vais à la piscine le dimanche et je reste dans la ligne des nageurs détente, ceux qui sont dans la ligne compet’ ou je-me-la-pète me font un peu peur … Rien ne m’énerve plus que les gens qui papotent au bout de la ligne, souvent des mecs d’ailleurs, je leur fonce dessus sans état d’âme. Non mais ! Z’ont qu’à se déplacer !

  3. C’est exactement ça ! Toi aussi tu as dû rencontrer les deux grogna*ses presque quadra qui nagent de concert et qui te hurlent dessus quand tu passes entre elles ^^ Tu as oublié les filles qui te mattent des pieds à la tête… =/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s