Le syndrome de la lectrice frustrée, by Madmoizelle

Nouvelle dans la blogosphère des filles, je suis encore en pleine découverte de blogs, de marques, maquillage ou de techniques manucures. Certes je tiens ce blog depuis le mois de janvier, mais c’est un domaine tellement vaste qu’il y a beaucoup à faire, et avec un boulot à côté ça prend un peu de temps !

C’est pour ça que je suis toute guillerette quand je trouve une nouvelle manucure à réaliser, un vieux t-shirt à customiser, avec les conseils des blogueuses en prime. Tout a l’air si simple, si accessible… Bien sûr une fois que je me lance, c’est une autre paire de manche !

Alors quand je suis tombée sur l’article de Madmoizelle Blogs de fille : le syndrome de la lectrice frustrée je me suis reconnue, comme beaucoup d’entre vous je pense !

Eh oui à force d’aller sur ces sites, on devient frustrée. Il y a le côté bricolage/manucure. On voit des trucs magnifiques qu’on est incapable de reproduire. Car de 1 n’est pas manuel qui veut, et de 2 il faut des techniques et le coup de main (qui ne s’acquiert pas tout seul). Mais il y a deuxième niveau de frustration selon moi : le shopping.

Dans certains blogs, le budget shopping des filles doit être ENORME ! Outre les partenariats, il n’est pas rare de voir une blogueuse déballer ses derniers achats maquillage avec plusieurs vernis OPI, entre autres. Oui sauf qu’un OPI, c’est quand même 13.90 euros. Alors ressortir avec 50 euros de vernis d’un magasin, perso ça ne m’est jamais arrivé. Et si ça devait arriver, je crois que je culpabiliserai d’avoir dépenser autant d’argent dans des vernis. Bon là je vous parle vernis, mais le nombre de nouveaux vêtements par mois… Et c’est rarement acheté chez Camaïeu ou Cache-Cache !

Alors voilà, c’est un mini coup de gueule pour ce mercredi. Bon bien sûr ça n’empêche pas de trouver des bonnes idées ou de copier les grandes marques, mais je trouve ça dommage que ces blogs donnent parfois l’impression d’être tenus par des filles qui n’ont pas vraiment les pieds sur terre ni le sens des réalités et où nous, simples lecteurs, devons nous contenter de rêver devant des choses auxquelles nous n’aurons jamais accès.

C’est un peu comme les sélections shopping dans les magazines féminins, avec des pochettes en cuir à 200 euros et des chaussures à 300. La crise n’est pas partout, l’industrie du luxe se porte toujours bien. Et ses relais aussi…

Plus d’actu du blog sur son Facebook !

Publicités

Une réflexion sur “Le syndrome de la lectrice frustrée, by Madmoizelle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s