Barcelone, jour 1 : découverte de la ville

Me voilà de retour de Barcelone ! Voilà donc le premier post relatant notre premier jour dans la capitale catalane (deux autres suivront). Outre nos péripéties, je vous donnerai des bons plans et mes conseils pour y passer un bon séjour !

Premier point : le low cost a du bon. Nous sommes partis de Nantes avec la compagnie low-cost Vueling, qui nous permet de rejoindre Barcelone en à peine une heure quinze. L’avantage du low-cost : le prix. Le désavantage ? Tout est en supplément. Par exemple nous avons pris une assurance (25 euros par personne) et un bagage en soute (23 kilos pour 30 euros). Vous allez me dire, c’est le jeu ma pauv’ Lucette ! Mais il y a surtout une chose qui m’a déplu : Vueling nous propose de choisir nos places à bord de l’appareil. On peut choisir des places gratuites, à 5 ou 10 euros par personne. Pour un vol si court, je prends les places gratuites à l’aller (je peux même les choisir !). Je décide donc de faire de même pour le retour, mais là il n’y a plus de places gratuites ! Ce sera donc un supplément de 5 euros par personne pour être assis exactement au même endroit que l’aller. Arnaque.

Si vous piquez un somme dans l’avion (comme moi !), veillez bien à vous réveiller à temps pour voir le survol des Pyrénées (avec les neiges éternelles) et l’arrivée à Barcelone. On peut déjà distinguer les plages de la ville espagnole.

IMG_5121

L’avion survole les plages de Barcelone. Plutôt sympa !

Arrivés à l’aéroport (qui est gigantesque), on récupère vite fait notre valise et on file prendre l’aérobus. Pour un peu plus de 20 euros à deux l’aller-retour, ce bus est le moyen le plus simple de se rendre dans le centre de Barcelone. Pensez toutefois à acheter directement l’aller-retour (tickets dans le bus), c’est moins cher.

Deuxième point : merci le Routard pour l’hôtel ! Nous voilà débarqués en plein centre, place Catalunya. Nous rejoignons à pied l’hôtel Pensio 2000, où nous attend le propriétaire. L’hôtel était complet, mais on nous a proposé de louer un appartement situé à quelques stations de métro du centre à 58 euros par nuit. Et pour ce prix-là, ça valait le coup ! Nous avions un appartement d’environ 60 m2 avec trois chambres, à 15 mn du centre. Avec en prime des petites bouteilles d’eau déjà dans le frigo.

IMG_5130

Le salon.

Ce n’est pas que nous avons eu peur quand l’hôtellier nous a emmené en voiture à l’appartement, mais un peu quand même ! A Barcelone, les automobilistes n’ont pas peur de rouler sur les voies de bus, de tourner à gauche quand c’est interdit ou encore de passer au feu rouge (tant que ce n’est pas rouge depuis plus de cinq secondes, pour eux c’est vert !). Et se garer en double, voire triple file, c’est tout à fait normal ! Conseil : ne pas louer de voiture là-bas, ou alors prendre très vite les habitudes locales sur la route !

Troisième point : vive le métro. Il faut savoir qu’à Barcelone les lignes de métro sont ultra développées. Vous n’aurez donc aucun problème à rejoindre les principaux lieux touristiques, et les correspondances sont très faciles à prendre. Moi qui déteste le métro parisien, j’ai bien aimé le catalan. Il est propre et on ne se sent pas en insécurité. Astuce : ne prenez pas de ticket à l’unité ils sont assez chers (2 euros), surtout quand on sait que le carnet de 10 est à 9,80 euros !

De retour Place Catalunya, nous partons en direction des fameuses Ramblas. Nos jeans ont été remplacées par un short et une robe à l’appart, et ça fait du bien de se sentir en été. En descendant les Ramblas, nous nous retrouvons devant le marché de la Boqueria. Ca tombe plutôt bien, nous voulions y aller ! L’occasion de boire un smoothie fraise/coco.

IMG_5136

IMG_5142IMG_5141

Nous avons continué de déambuler de rues en rues jusqu’au port, en profitant du beau temps.

IMG_5166

Le Mirador de Colomb, en bas des Ramblas en direction de la mer.

IMG_5167

Le port de plaisance de Barcelone.

IMG_5170

Pause Routard pour trouver un bon resto !

Il est 20 h 30, et nous avons faim. Nous nous arrêtons notre choix sur le restaurant Petra (toujours sur les conseils du Routard). Mais à 20 h 30, le restaurant n’était pas encore ouvert…  Eh oui en Espagne on mange beaucoup plus tard qu’en France. Nous avons cependant pu réserver pour 21 h. Et en attendant, direction le bar à tapas Euskal Etxea, Placeta Montcada. C’est assez déroutant d’arriver dans un bar, de se servir et de manger sans rien demander aux serveurs. C’est pourtant bien comme cela que ça se passe ! Le serveur fait le compte à la fin du repas grâce au nombre de cure-dents dans l’assiette. Question de confiance !

Après l’apéro, direction le resto Petra. Un serveur super sympa qui parle français et des plats pas chers : je recommande ! Un peu plus de 30 euros pour 2 avec entrée, plat et bouteille d’eau, c’est  plus que raisonnable. La cuisine est méditerranéenne et pleine de couleurs : une salade de tomates avec de l’huile de menthe, des petits légumes avec du fromage de chèvre…

Il est temps de rentrer après cette première soirée barcelonaise, car notre programme pour le lendemain est chargé ! Affaire à suivre…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s